conférence touraine plongée le 07 avril 2018 : l’environnement abyssal

Affiche 1.2 Abysses-3

Dans le cadre de son cycle de conférences sur la plongée et les milieux aquatiques, Touraine plongée vous convie à assister à celle qui se déroulera le samedi 7 avril 2018 dans  la salle Polyvalente du Centre de vie du Sanitas (place Neuve) à TOURS

tarif: 6 €

gratuit pour les moins de 15 ans

Cette conférence sera animée par Monsieur Bruce SHILLITO, enseignant-Chercheur à l’Université Pierre et Marie Curie spécialisé en océanographie biologique, et traitera de l’environnement abyssal ainsi que des recherches menées sur ces milieux extrêmes .Il a participé à 14 campagnes océanographiques de longues durées (Atlantique et Pacifique), et a effectué 8 plongées profondes à bord des submersibles Alvin (WHOI) et Nautile (Ifremer).

Passionné par l’étude des animaux hydrothermaux des grandes profondeurs, et soucieux de pouvoir étudier ces derniers dans des conditions expérimentales optimales, il développe dès 1998 les aquariums pressurisés Ipocamp (Incubateurs Pressurisés pour l’Observation et la Culture d’Animaux Marins Profonds), puis participe au présent projet Periscop avec Gérard Hamel”

Cette intervention sera suivie du verre de l’amitié.

Réservez votre soirée
Venez nombreux

Réchauffement climatique, faîtes-vous votre propre idée !

A travers l’analyse d’un jeune scientifique physicien, vous pourrez vous faire une opinion sur un sujet fort de l’actualité :

Le réchauffement climatique est-il bien réel ? Si oui, alors, où allons-nous ?

 

Voici donc un film de 17 minutes réalisé juste avant la COP 21 :

“Faut-il croire au réchauffement climatique ? – Science étonnante #20” 

(Lien You Tube)

2 Conseils de lecture :

Plein écran pour bien comprendre les illustrations

Au calme et avec un bon son pour profiter au mieux de l’exposé

 

Bonne réflexion !!!

Insérer soi-même ses informations, c’est maintenant possible !

Insérer soi-même ses informations sur le site, c’est maintenant possible !

Les responsables de CDEBS et et quelques personnes qui souhaitent s’investir dans la vie de notre site de biologie régional, se sont vus attribuer des droits de rédacteurs.

Rien de plus simple pour vous connecter :

Aller sur “connexion” dans la colonne de droite puis entrez vos identifiants et votre mot de passe (C’est la colonne qui commence par article récent).

vous allez voir à présent le site avec une ligne supplémentaire en haut qui stipulent “salutations, “votre nom” sur la droite

Dans un premier temps, n’essayez pas de créer un article et contentez-vous simplement d’aller sur votre page de CDEBS qui permettra de donner des informations sur les animations dans votre département.

Pour cela :

Utiliser “Edit” qui ouvre la page de rédaction.

Ecrivez votre information et validez celle ci en faisant “publier ou mettre à jour” (case bleue sur la droite)

Pour vérifier que l’opération est bien enregistrée, vous pouvez faire une prévisualisation ou revenir simplement sur la page d’accueil en cliquant en haut à gauche sur “Commission Environnement…” et en retournant sur votre page de CDEBS

Bonne manipulation et à bientôt pour de nouvelles fonctionnalités.

Laurent

Stage BIO & PHOTO septembre 2017

SEJOUR PLONGEE BIOLOGIE ET PHOTOGRAPHIE à  Saint RAPHAËL du 17 au 23 SEPTEMBRE 2017 proposé par l’ANTIOPELLE BIO CLUB (ORLEANS)

Séjour ouvert à tous les plongeurs minimum N2.

Centre de plongée Club Sous l’eau : Sophie et Jean-Pierre nous accueillent sur le port de St Raphaël Port Santa Lucia, 83700 Saint-Raphaël – +33 (0)4 94 95 90 33

Les blocs et l’appoint en plombs sont fournis. Si vous souhaitez plonger au nitrox, il y a un supplément de 7 €/plongée (à préciser sur la fiche d’inscription et à payer à part au Club Sous l’eau).

Hébergement « Le Haut Peyron» situé à environ 3 km du centre de plongée. Grand parking d’accès facile. Centre UFCV : boulevard Jean Dorat 83700 Saint Raphaël / Téléphone : 04-94-95-00-80 Chambres de 2 ou 3 personnes. Les douches et toilettes sont collectives. Chaque chambre est composée de lavabo, table, et armoires de rangements. Draps et couvertures sont fournis, vous devez prévoir le linge de toilette. Tous les repas seront pris au centre UFCV. Une salle est à notre disposition pour des animations de biologie, photographie ou vidéo

Au programme : De belles plongées sur le Lion de mer et autres sites que nous proposera Jean-Pierre. Selon la météo, nous prévoyons de faire une pose le mercredi matin afin de pouvoir déjà faire un tri dans nos photos et partager nos découvertes. Possibilité de valider un niveau de photographe et d’améliorer vos connaissances en technique photographique et en biologie sous marine. Bon séjour !

Pour plus d’informations ou vous inscrire, contactez Isabelle Joannic tel : 06 77 43 43 75 ou Laurent Gauthier – gauthierfamily@orange.fr

du dimanche 17 (diner) au samedi 23 septembre 2017 (petit déjeuner)

Plongeur 410 € (une cotisation à l’ABC de 30 € est à ajouter pour les plongeurs qui ne sont pas adhérents)

Ce prix comprenant 6 nuits en pension complète et 9 plongées. Apportez votre matériel de plongée. Ce prix ne tient pas compte des frais de voyage

Des cadres bio de la CREBS Centre au stage Muck Diving en mai 2017 !

C’est avec une grande satisfaction que cette année, deux de nos formateurs en biologie, Sylvie Roche et Vincent Chevalier,

ont pu participer au stage Muck Diving pour les “FBx” organisé par la commission Nationale de Biologie.

Ce stage était animé en outre par deux collègues instructeurs nationaux,

Maud Nemoz et Vincent Maran

et des interventions diverses ont enrichi ce week-end (Stéphane JAMME : Muck à Antibes, Bruno BRETON : Coral Gardian et Stéphane ELLIOTT : la faune sous-marine régionale (suivi de réserve…)

 

 

Au retour, ils sont enchantés par cette expérience et prêt à recommencer !
Stage Muck diving mai 2017
Volontairement, je vous mets quelques images illustrant bien les plongées vaseuses …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du nouveau pour les FB1 !

Suite à l’AG nationale de Limoges, le nouvau FB1 a été adopté

Voir la Newsletter 23 | avril 2016 CNEBS site de la commission Nationale de Biologie FFESSM

 

Accès des “FB 1 ancienne formule” vers le FB 1 +

Suite à refonte du FB1 voté par le comité Directeur National en février dernier, le module 1 du FB1 consiste à un test de connaissance comme entrée en matière .

Ce test de connaissance est disponible sur demande auprès des instructeurs nationaux (liste des instructeurs sur le site national ou auprès de votre président de région) qui vous expliqueront les modalités du test et du cursus de perfectionnement qui en découle.

 

Sauvons nos récifs avec CORAL GUARDIAN

L’association Coral Guardian, créée pour la protection des écosystèmes coralliens et l’aide aux communautés qui en dépendent, travaille actuellement sur une campagne visant à déposer un amendement pour le projet de loi sur la biodiversité qui passera en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale le 1er mars prochain.

Pour accompagner cette proposition, ils ont lancé une pétition que vous pouvez retrouver sur leur site : www.coralguardian.org ou directement par le lien http://petition.coralguardian.org/stop-destruction-recifs-coralliens/

Nous vous encourageons à les soutenir dans cette action. Protégeons les coraux !

Arénicole, de l’hémoglobine dans les tuyaux !

Intérêt thérapeutique de l’arénicole, annélide polychète

Par sylvie Roche

Les vers ! Tout le monde en a entendu parler ! Premier animal marin à posséder un cerveau dans l’Evolution, même si on se demande où il se situe…

Arénicole

L’arénicole est un ver annelé, donc appartenant aux Annélides, polychètes de surcroit, donc possédant de nombreuses soies. Et pour parachever, limicoles : vivant dans les sédiments. Les populations d’arénicoles peuvent atteindre des densités de 100-150 individus par mètre carré et constituer 30 % de la biomasse d’une plage ordinaire. Si on savait où on met les pieds !

Les sexes sont séparés et non identifiables extérieurement. Il y aurait 3,75 femelles pour 1 mâle.

Le pic de reproduction a lieu en octobre-novembre. Les gamètes sont émis simultanément, sur une courte période de 4-5 jours lors de basses mers de vive eau. Ce synchronisme est dû à des signaux chimiques (phéromones) libérés par les individus reproducteurs. Les ovocytes restent dans la galerie, les spermatozoïdes s’étalent en galettes à la surface du sédiment et sont entraînés dans les galeries, où a lieu la fécondation, par le courant d’eau engendré par les femelles lorsque la mer remonte.

Les larves se développent dans la galerie de la femelle. Les post-larves rampent dans la couche superficielle du sédiment et peuvent être entraînées par les courants mais ne mènent pas une vie franchement planctonique. Les juvéniles s’installent sur des territoires différents de ceux occupés par les individus âgés. Les individus peuvent atteindre la maturité sexuelle au bout d’un an et plus généralement au cours de leur deuxième année. La durée de vie serait d’au moins 5-6 ans.

Arénicole2

 

Et bien ce tout petit animal est en passe de devenir un « sauveur de l’humanité » !!

Voilà comment on extrait l’hémoglobine du ver marin :

Un processus long d’une semaine : d’abord, les vers sont tués par surgélation ; puis, à partir de glaçons entiers de 250 à 300 kg d’arénicoles, les animaux sont décongelés dans une solution qui libère leur hémoglobine. Le mélange obtenu est ensuite purifié et filtré, pour obtenir un résultat de quelques kilos d’hémoglobine pure.

Dans le cas de l’arénicole, la structure de la protéine d’hémoglobine montre 90 à 95 % d’homologie avec celle de l’homme.

Lorsqu’on connait les besoins en sang : 10 000 dons sont nécessaires par jour. Depuis 2001, la consommation en produits sanguins s’est accrue de près de 22 %.

Cette hémoglobine d’arénicole est maintenant utilisée comme solution de conservation des greffons, elle est aussi employée comme pansement oxygénant, augmentant la vitesse de cicatrisation des plaies pathologiques ainsi qu’en cancérothérapie.

 

Pour assurer ses besoins en arénicoles, la société Hemarina, basée à Morlaix, a fait l’acquisition en 2013 d’une ferme aquacole de 13 hectares dans les environs de l’île de Noirmoutier, en Vendée. Pour l’instant, les vers provenaient des Pays Bas. Cette ferme qui élève actuellement du poisson turbot Label Rouge sera bientôt la première de France à élever ces vers marins de manière industrielle.

Après six ans de recherche et de développement, le laboratoire est sur le point d’obtenir l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) de mener les premiers essais cliniques chez l’homme.

L’hémoglobine d’arénicole, baptisée HEMO2life, sera utilisée sur 60 patients à travers la France. Ce projet hospitalier de recherche clinique va être dirigé en collaboration avec les CHU de Brest, Tours, Lyon, Limoges et Paris (information datant de juillet 2015).